Formations professionnelles

L'intégration dans une nouvelle fonction

L’intégration dans une nouvelle fonction est habituellement vécue comme un évènement positif et gratifiant pour celle ou celui qui en est l’objet. Comment se fait-il alors que quelques mois plus tard, de nombreuses demandes de coaching se font jour de la part de ces mêmes personnes qui disent avoir les pires difficultés à assumer leur nouveau rôle ? Les raisons sont bien sûr à analyser au cas par cas en tenant compte précisément du contexte dans lequel l’intégration se produit.

Je ne peux pas ici faire le compte rendu des séances de coaching qui ont permis de traiter cette difficulté majeure. Par contre, je peux exposer ce qui constitue un dénominateur commun. A chaque fois que l’intégration d’une personne dans une nouvelle fonction tourne à l’échec, il y a une relation avec le niveau de l’objectif qui avait été fixé au départ. Les attentes exprimées par le hiérarchique et la pression que s’est mise le subordonné sont les principaux indicateurs de ce qui pose problème. Les écarts entre les attentes et les réelles possibilités de les atteindre sont parfois si importants qu’il faut reprendre le processus à la base pour éviter le burn out.

Le coaching va alors consisté à reconsidérer la problématique au moment présent, puis à redéfinir des objectifs réalisables adaptés à la situation en tenant compte de toutes les parties prenantes. L’intégration d’une personne dans une nouvelle fonction induit, la plupart du temps, des conduites de changement dans toute l’organisation concernée. Et comme le changement, ça ne se décrète pas mais, ça s’accompagne, seul un accompagnement avec une posture professionnelle de manager-coach permet de sortir de l’impasse.

rezonovaL'intégration dans une nouvelle fonction